D'un extrême à l'autre : du professionnalisme des ressources humaines

Il est intéressant de constater les différences qu’il peut y avoir entre les différentes entreprises dans leur façon d’aborder une personne dans le cadre du recrutement. Certaines sont réputées pour leur agressivité, tandis que d’autres au contraire sont d’un contact remarquable. Lorsque les unes s’assurent que les aspirations des personnes sont compatibles avec ce qu’elles ont à leur proposer, les autres se caractérisent par un désintérêt total pour cela. Voici deux exemples réels que je trouve opposés sur de nombreux points. Les informations nominatives ont bien entendu été retirées, mais si les auteurs lisaient cette page, ils se reconnaîtraient certainement.

D’un extrême…

N’étant pas en contact avec les partenaires ou clients de mon entreprise, je ne diffuse jamais mon adresse professionnelle à l’extérieur de mon travail. L’intégralité des mails que j’envoie et a fortiori reçois sont donc internes. Voici pourtant un mail reçu à cette adresse un beau matin.

Je cherche à vous joindre

Monsieur Guertault,

Suite à notre conversation téléphonique, je fais partie d’un cabinet de recrutement basé à Neuilly sur Seine.

Nous sommes mandatés par un éditeur de logiciel à taille humaine qui développe un procédé de dialogue interactif par l’intermédiaire de personnages animés (en 3 D) à distance pour pourvoir un poste de Chef de projet.

Je souhaiterais vous donner plus de détails sur ce poste. Si vous êtes potentiellement intéressé par cette opportunité, merci de me contacter rapidement et/ou de me faire parvenir un exemplaire de votre CV par retour de mail. Dans le cas contraire n’hésitez pas à transmettre mes coordonnées à toute personne à qui vous souhaiterez le faire.

Cordialement,
Sonia Padouée
+ 33 (0)6 00 00 00 00

__________________________________________________
Do You Yahoo!?
En finir avec le spam? Yahoo! Mail vous offre la meilleure protection possible contre les messages non sollicités
http://mail.yahoo.fr Yahoo! Mail

Seuls points positifs de ce mail : il correspond effectivement à mon profil, et en cherchant un peu plus, on peut lui reconnaître d’être rédigé dans un français correct et courtois (quoique la construction de la première phrase est discutable). En dehors de cela, la liste des points négatifs est longue.

Tout d’abord l’utilisation de mon adresse professionnelle est le premier point que je reproche à cette personne : on imagine facilement les complications que cela pourrait entraîner pour un salarié si sa hiérarchie le voyait recevant des mails de proposition d’embauche sur sa boite professionnelle, même s’il n’en est aucunement responsable.

Au delà de l’utilisation de cette adresse, sa seule possession est répréhensible en soit. Je suppose qu’il l’ont simplement obtenue à partir de mon nom, trouvé sur quelque réseau social, et d’autres adresses de leur connaissance. Je serais curieux de savoir ce que la CNIL penserait de la base de données de ces gens et de leurs méthodes pour la constituer.

Ensuite du point de vue du contenu, ce courrier use de malhonnêteté pour tenter d’attirer mon attention, et me prend même pour un idiot : je n’ai en effet jamais eu le moindre contact avec ces gens, si c’était le cas je m’en souviendrais ! À l’attention des éventuels recruteurs curieux de connaître l’impact d’un tel courrier : à ce stade du mail — la première phrase — mon intérêt est déjà nul, et mon attitude commence à virer au mépris. Ce n’est pas prendre un grand risque que de supposer que ce n’était pas vraiment l’effet souhaité par son auteur.

Du point de vue de la forme, ce n’est guère mieux. Le professionnalisme brille par son absence : adresse mail hébergée par Yahoo!, aucune indication sur ne serait-ce que le nom de la société, numéro de téléphone mobile… C’est un florilège, que la publicité en signature ponctue splendidement (les mauvaises langues diront qu’elle est presque à propos :-) ).

Je n’ai jamais donné la moindre suite à ce courrier, préférant en rire avec mes collègues que de répondre par un coup de téléphone fort peu cordial.

…à l’autre…

À l’opposé de cette attitude, j’ai un jour reçu le mail suivant.

proposition d’emploi

Monsieur,

UneBoiteBien est une agence numérique innovante spécialisée dans l’ingénierie de l’image, du multimédia et de la 3D Temps Réel. Nous proposons aux entreprises des outils interactifs pour les forces de vente, des solutions pour les événements, des contenus 3D/Vidéo …

Spécialisé dans la 3D temps réel et la gestion numérique, nous sommes actuellement à la recherche d’un développeur 3D, disponible immédiatement. Nous sommes fortement intéressés par votre curriculum vitae et nous nous permettons de vous joindre pour un éventuel entretien si l’offre vous intéresse cette semaine ou semaine prochaine selon disponibilité. Nous vous transmettons de ce fait, la fiche de poste correspond au travail demandé et espérons vous avoir en ligne très bientôt.

Sincères salutations

Laetitia Douée
Assistante commerciale
tel. 01 00 00 00 00

UneBoiteBien
42 rue UneRue
75042 Paris

Cette fois je commence par les points négatifs. Je suis d’habitude très exigeant concernant l’orthographe, voire le respect des règles de typographie, de tout contact écrit. Un bon usage de la langue est indispensable à une bonne compréhension. Aussi quelques fautes ont généralement vite fait de coûter des points de crédibilité en ce qui me concerne. L’inverse est vrai. Ici une faute d’accord, un pronom oublié, pas de majuscule dans le sujet… ça arrive. Et vient alors la liste des points positifs.

Tout d’abord le ton de ce mail me semble modeste et agréable. Tenir compte des disponibilités de la personne est notamment appréciable. J’ai l’impression d’enfoncer une porte ouverte en écrivant cela, et pourtant, c’est tout de même nettement plus cordial qu’un « Merci de nous contacter si notre proposition vous intéresse », aussi sec que courant. J’ai un jour reçu un mail qui me demandait même de venir le jeudi suivant à 10h si j’étais intéressé (je rappelle au lecteur que je parle ici uniquement de contacts spontanés), auquel je n’ai certainement pas pris la peine de donner la moindre réponse. Que penser d’une entreprise qui se permet de telles d’exigences de personnes n’ayant encore rien à voir avec elle ?!

Tout comme le précédent, la proposition est tout à fait adaptée à mon profil.

Ensuite ce mail est adressé à mon adresse personnelle. Renseignements pris par la suite (curiosité oblige), elle a été obtenue ainsi que le reste des informations me concernant via une recherche sur le web — probablement un bête Google — ayant abouti sur mon CV.

Enfin toutes les informations nécessaires sont évidemment présentes : nom de l’entreprise, présentation succincte de l’activité et contexte, et coordonnées complètes. Je croyais que c’était un minimum, mais il faut manifestement s’attendre à tout. :-)

…le résultat n’est pas le même

En conclusion, il me paraît clair que cette fameuse première impression dont on insiste qu’elle est très importante pour le candidat à un quelconque poste, l’est également pour le recruteur. Car ces derniers ne sont pas les seuls à être critiques et à vouloir travailler avec des professionnels. C’est d’autant plus vrai dans un contexte où la recherche d’emploi ne se porte pas si mal, à comparer à la période 2002 par exemple, où les rapports de force étaient très différents.

Si on met de côté le fait que j’étais déjà employé lorsque j’ai reçu l’un et l’autre de ces courriers, ils étaient tous les deux bien ciblés. Pourtant l’un a reçu une réponse et pas l’autre. Surprenant ?

Une réflexion au sujet de « D'un extrême à l'autre : du professionnalisme des ressources humaines »

  1. > Suite à notre conversation téléphonique, je fais partie d’un cabinet de recrutement basé à Neuilly sur Seine.

    Ah ouais… Non mais c’est pas « discutable », ça dénote carrément un dérangement dans le cerveau : son emploi n’est pas une conséquence du coup de fil. Elle ne sait pas parler, ou conceptualiser ça dans sa tête : c’est *grave* !

    Ou alors elle a édité son maul à tort et à travers, sans même se relire. Là, c’est le non-respect qui est grave, mais c’est pas le pire indice de ça dans le mail :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>