Un peu de temps plus tard…

Un peu plus d’un an s’est écoulé depuis ce billet où à défaut de prendre des résolutions, je faisais une liste non exhaustive des choses qui me tiennent plus ou plus moins fermement à cœur. À l’origine ce blog n’a pas pour but de tenir au courant des dernières nouvelles me concernant (sinon il aurait toutes les chances d’être tenu à jour encore plus rarement), mais je vais tout de même faire un petit point sur l’avancement de cette liste.

Dans le désordre, je vais commencer par la dernière nouvelle en date : le boulot. Quelques recherches, effectuées lorsque le temps et l’énergie laissés par les contraintes de production le permettaient, m’ont permis de me convaincre que malgré les évènements économiques récents, le marché de l’emploi reste très dynamique dans l’informatique. Même dans mon domaine, le développement 3D, pourtant assez limité (qui a encore besoin d’écrire des moteurs 3D ?) je n’ai eu aucune difficulté à trouver des gens ayant des postes à proposer. Peut-être aussi est-ce justement parce que ce domaine est limité qu’il subit moins la crise. J’ai donc présenté à la fin de l’année mes vœux, de partir. Quelle est la suite ? Rien n’est certain mais il se pourrait bien que je fasse de la 3D et de l’IHM sur iPhone.

À propos de 3D justement, à force de mener, pendant le trajet vers et depuis mon travail, des réflexions plus ou moins désordonnées sur la façon d’architecturer un moteur 3D, j’ai fini par prendre des notes, puis à les organiser. Cette évacuation de la frustration de ne pas faire la moindre 3D au travail a abouti à près d’une quinzaine de pages décrivant un moteur en bonne partie. J’ai profité d’une semaine de congés à la fin de l’été pour commencer à concrétiser cela sous forme de code et afficher des cubes. Aujourd’hui, quelques mois plus tard, je n’affiche toujours que des cubes. Rien de bien attrayant visuellement certes, mais le plaisir réside dans la manière de les afficher (ou non d’ailleurs). La satisfaction esthétique attendra. Si la chose avance au point de me sembler digne de plus d’intérêt, j’en parlerai peut-être à nouveau ici. En attendant, ça fait du bien, et je ne cacherai pas cette satisfaction personnelle fait partie des choses qui m’ont donné l’énergie d’aller voir ailleurs si l’herbe n’était pas plus verte.

Pour ce qui est des langues, je me suis finalement décidé à tenter d’approcher, avec une certaine méfiance tout de même, voire des précautions, le coréen. Pour le moment je tente d’en appréhender les sonorités, au travers de séries télévisées. Pourquoi cette langue ? Certainement pas par intérêt professionnel, ni pour un besoin irrépressible de pouvoir communiquer avec 70 millions de personnes (les mauvaises langues corrigeront par 50) de plus. Par simple curiosité, goût du défi peut-être, et intérêt comme partie intégrante d’une culture, découverte petit à petit au travers de son histoire tristement commune avec le Japon. Et comme déjà dit, parce que son système d’écriture est peut-être le meilleur au monde.

Du reste, j’ai bien tenté de jouer plus souvent au go, et même gagné (perdu ?) quelques kyû. Mais faute de régularité, tout cela ne reste guère qu’un niveau débutant. Ah, et ce site a effectivement changé de tête depuis quelques temps déjà, mais le thème n’est certainement pas de ma création.

Mine de rien, je n’ai pas non plus négligé le fait de glander un peu aussi… Petite erreur dans les priorités peut-être. :-)

3 réflexions au sujet de « Un peu de temps plus tard… »

  1. Salut Zavie,
    DOnc comme je te disais, très intéressants tes billets. J’aime beaucoup la réflexion que tu développes sur la technologie.
    J’utilise beaucoup la 3D (rhino + maxwell/vray) dans mon taf, et j’aimerais bien que tu me développes un moteur de rendu VRAIMENT facile à utiliser et rapide ^^
    Cela dit, les cubes c’est une première étape !
    A très bientôt,
    Pierre.

  2. Salut Zavie,
    En attendant ton nouveau post je relis les anciens.
    C’est cool de pouvoir afficher tes propres cubes en 3D par ta propre façon.
    C’est comme faire son pain soi-même. Dis, t’es peut-être en train de concilier technologie et décroissance ^^
    Moi j’utilise la 3D comme un con. Je sais me servir du logiciel pour faire les modèles et pour faire des beaux rendus qui plaisent ou qui ont l’air vrai (mais pas trop non plus).
    En tous cas je te dis quand tu passes au Japon tu me fais signe.
    Super intéressante ta réflexion / tes réflexions.
    A bientôt,
    Pierre.

  3. Han, scandale, je n’avais pas vu tes commentaires ! Faut dire qu’il sont modérés par défaut, et mon client mail est apparemment parti du principe que tout ce qui venait de mon blog était du spam. ^_^;

    Donc je te réponds, avec énoOormément de retard, désolé.

    Merci beaucoup pour ton retour. A vrai dire, on a probablement une approche extrêmement différente de la 3D. Ne serait-ce que parce qu’elle est pour toi un outil, et pour moi une fin en soi. Donc même à supposer que j’aie le temps, si je développais un moteur pour en faire une telle utilisation, il pourrait fort bien te sembler mal pensé. Cela dit c’est intéressant de voir comme des personnes différentes peuvent avoir des approches opposées.

    Sinon pas de souci, dès que je passe à Tokyo je te préviens. :-) Rien de prévu concrètement, mais je pense passer en automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *